C'est une petite blague, bien sûr... quoiqu'on puisse agrémenter le repassage en écoutant sa musique préférée, en anticipant le plaisir de voir ensuite sa panière vide, ou en le faisant, en cette saison chaude, à la fraîche, fenêtre ouverte sur le soleil qui se lève... 

Mais avec ces fers-là, trouvés à l'abandon chez ma tante, il ne sera question que de décoration et du plaisir à faire revivre des objets qui étaient bien rouillés et abimés :

Fer 1 Un petit (pour les pièces délicates, ancêtre de la Jeannette ???) et un de taille sans doute plus standard... 

En s'approchant un peu, on voit une inscription :

Fer 2 "jardinier n° 5" est-ce la marque ?

Quel travail fastidieux ce devait être, de faire chauffer la semelle de ces fers, et d'ensuite repasser, sans faire de faux pli, puis refaire chauffer à nouveau... 

Un grand merci à fiston qui a bien poncé ces deux fers avant que je n'applique une couche d'antirouille transparent...

Désolée de ne pas être plus présente sur mon blog, mais nous profitons de l'été pour faire quelques travaux, et j'ai entamé une grande réflexion sur le rangement et le tri, comme cela m'arrive quelquefois (pas toujours suivi d'effet, mais bon...)

Bon dimanche...