Je viens de finir : 

La papeterie Tsubaki 1 "la papeterie Tsubaki" de Ito OGAWA.

Hatoko, 25 ans, revient à Kamakura, pour reprendre la papeterie léguée par sa grand-mère.

Exigente, sévère, celle-ci lui avait enseigné dès son plus jeune âge l'art difficile d'être écrivain public. Cet enseignement rigoureux et austère avait fini par révolter Hatoko, qui avait quitté la maison.

Au fil du temps, Hatoko va s'attacher à ce métier, cherchant à satisfaire le mieux possible les demandes de ses clients, choisissant à chaque fois avec beaucoup de soin, non seulement le texte de ses missives, mais également le papier, l'encre, l'enveloppe et même le timbre...

J'ai beaucoup aimé ce livre, et même si les détails des courriers peuvent sembler inhabituels à nos yeux d'Européens, la délicatesse avec laquelle Hatoko traite chacune des demandes qui lui sont faites, le soin qu'elle prend pour trouver la bonne "combinaison" qui répondra exactement à l'occasion, me "parlent"... (je fais partie des dinosaures qui écrivent encore des lettres...)....

Un livre que j'aurais plaisir à redemander à la bibliothèque....