J'ai fini il y a quelques jours une nouvelle enquête du Commissaire Brunetti (la vingt-cinquième enquête, dixit la jaquette... mais je lis les tomes au rythme de leur disponibilité à la bibliothèque...)

Minuit canal

Une enquête un peu différente, chargée d'émotion... 

Lors d'un dîner, le Commissaire est chargé par une amie de sa belle-mère, d'enquêter sur ce qui est arrivé à sa petite-fille Manuela, 15 ans auparavant : prête à se noyer après être tombée d'un pont, elle a été sauvée de la noyade par un ivrogne... Malheureusement, la pauvre a gardé de ce drame des séquelles irréversibles...

L'ivrogne qui a d'abord prétendu que la jeune fille avait été poussée, s'est déclaré ensuite trop ivre pour se rappeler de quoi que ce soit...

La grand-mère supplie le Commissaire de vouloir reprendre l'enquête pour enfin savoir ce qui s'est réellement passé...

Malgré la prescription, malgré le délai qui diminue ses chances d'obtenir un résultat, le Commissaire va accepter de reprendre l'enquête par compassion pour la douleur de cette grand-mère...

Une enquête différente, par le sujet, par la personnalité si attachante de la jeune femme qu'est devenue Manuela, mais pas moins passionnante, pleine d'empathie...