Vous connaissez tous la phrase de Monsieur de Lavoisier "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.."... c'était une des phrases favorites de ma grande-tante, qui trouvait imbécile et injuste que ce savant ait été guillotiné parce que soi-disant "la République n'a pas besoin de savant ou de chimiste" (véridique), ce qui, reconnaissons-le était effectivement une belle sottise...

Bref, la récup et le détournement étant sans doute une seconde nature chez les bidouilleuses, modestes (comme moi), ou aguerries, il y a toujours un petit truc qui nous retient au moment de jeter... 

Exemple, ce "dessus de lit-sac de couchage" acheté pour les enfants, il y a... hm... longtemps, et qui n'avait plus ni dessus, ni dessous, seul subsistait le molleton... et la fermeture éclair...

Bref, tite dernière me dit que je peux en faire ce que je veux... premier mouvement, jeter, et puis... et puis, je réfléchis... j'hésite... le molleton n'est pas si fichu que cela, après tout...

Et finalement, je cherche si, par hasard, il n'y aurait pas dans mon stock de quoi recouvrir ce molleton, après avoir ôté la fermeture éclair, bien sûr (mes titis ne risquant pas de pouvoir s'en servir en sac de couchage, ayant légèrement grandi depuis, hi hi...)...

Je fouille mes tissus, je concocte un schéma pour pouvoir les utiliser (16 tissus différents pour le dessus, 2 fois), et voici le résultat :

Plaid récup bon, les chats ayant tendance à le trouver confortable, le dessus n'est pas tout à fait lisse...

Plaid récup 2 voilà, c'est mieux, et le tissu du dessous, en jersey tout doux :

Plaid récup 3 avec des petits chats, eh oui...

Vive la récup !